je parle beaucoup du ciel

personne ne m’avait confié la mémoire des coups 5 minutes répètent l’éternité / du papier sablé au visage je saigne nombreuxses seront nos ennemi-e-s / Marie-Hélène tombe du balcon survit / j’achète des plantes qui s’appellent toutes Suzanne

Publicités

il faut lire Sara Ahmed

chère Sophie Durocher
nous sommes navré-e-s de vous annoncer
que votre candidature n’a pas été retenue
au poste de feminist killjoy
meilleure chance la prochaine fois
au revoir

réminiscence

me réveille à la renverse sur la table / son visage clignote encore impossible de l’effacer / sa bouche ma douleur au maximum de l’étirement des jambes / j’aime regarder les animaux dangereux à la télévision / n’explique rien médite sur le sens de l’absence / aucune émotion quelques frissons

arrêt de travail

pourrais gagner vs Marina Abramović à The Artist is Present / compte les grains de riz un par un mes matins en voie d’extinction faut-il hiberner / dissocie complètement le divan m’habite les effets secondaires oublie de respirer tombe dans un coma maléfique

commandité·e par Zoloft

pensées envahissantes pénètrent mes trous comme des rayons UV / m’arrive de pleurer quand mes stylos ne coulent plus / mes désirs ressemblent à un champ de patates douces en Alberta / j’attends un tigre un morceau de béton à l’improviste sur ma tête / partir à la mer revenir à l’urgence